Dieudonné Essomba réagit à la mort des populations au village Ngarbuh dans la région du Nord-Ouest le 14 février 2020.

Selon le porte-parole de l’armée le colonel Cyrille Atonfack, un accident est survenu au village Ngarbuh par Ntumbo, département du Donga-Mantung, région du Nord-Ouest.

Le malheureux incident qui a causé la mort de 5 personnes contrairement aux chiffres de départ, est survenu des suites d’une l’explosion qui a affecté quelques habitants proches du lieu de l’affrontement entre l’armée et les séparatistes. C’était au cours des opérations de sécurisation de la région que mènent les forces de l’odre.  

Cette tragédie a suscité jusqu’ici la réaction des hommes politiques à l’instar de Cabral Libii, Me Akere Muna. Et ce n’est point Dieudonné Essomba qui pourrait en être passif.

Pour l’économiste, ce massacre est dû au fait que « Les Anglophones ne veulent plus de l’Etat unitaire ».

L’homme des médias fait son analyse dans une publication laissée sur la page Facebook et que Le bledparle.com vous propose de lire.

Et les faits sont là, durs et implacables : les Sécessionnistes Anglophones ne déposeront jamais les armes, à moins d’être battus, ce qui est improbable avec l’Etat unitaire ! Il ne faut jamais croire qu’il y aura un moment où les Sécessionnistes, écoutant la voix de la sagesse, viendront déposer tranquillement leurs armes pour rentrer humblement dans l’Etat unitaire. Bien entendu, on aura quelques défections, mais sans grand impact sur le cours des événements.

Car, qu’est-ce que la Sécession anglophone ?

1. Ce sont des gens qui ont engagé une rébellion avec des mains nues et des lances, puis des armes artisanales et maintenant, ils ont des armes plus sophistiquées : ce sont ces gens qui vont baisser les armes ?

2. Ce sont des gens qui craignaient le moindre sous-préfet et qui obtempéraient devant n’importe quel commandant d’une petite brigade. Aujourd’hui ils ont chassé l’Etat qui se retrouve confiné dans quelques villes sécurisées. Ce sont des gens comme ça qui vont déposer les armes ?

3. Voilà des gens dont on prédisait la chute en moins de deux semaines. On croyait alors qu’une petite escouade de gendarmes allait mettre fin au mouvement. Mais quatre ans plus tard, la situation a empiré et ce sont eux qui imposent les Villes Morts, les Rentrées Mortes et les Elections Mortes. Avec succès, malgré les efforts désespérés du Gouvernement. Et vous voyez des gens comme ça déposer les armes ?

4. On nous avait dit c’est un problème interne et qu’il n’y aura pas ingérence. Mais il y a l’intervention de plus en plus appuyée des pays étrangers et de la Communauté internationale, et dans la majorité des cas, la sympathie est de leur côté. C’est plutôt le Gouvernement qui est aux abois, qui tente de se justifier avec difficulté. Vous voyez des gens comme ça abandonner les armes ?

5. Certains individus nous avaient dit que l’Etat est un Léviathan qui ne cède jamais. Mais après avoir nié le problème anglophone, le même Etat a fini par le reconnaître, avant d’octroyer es statuts spéciaux sans compter d’autres séductions comme les recrutements spéciaux des Anglophones. L’Etat a cédé, et pourtant, les Sécessionnistes ne cèdent absolument rien. Ils ne veulent aucun débat ! Ils veulent seulement combattre pour arracher leur indépendance : ce sont des gens comme ça qui peuvent déposer les armes ?

6. La crise a déjà causé 3000 morts, avec des villages rasés, et maintenant, des massacres à grande échelle imputés à raison ou à tort à l’Armée nationale. Ces actes ne font qu’aggraver la fracture et la détermination des combattants. Vous allez demander à des gens dans cet état d’esprit de déposer les armes ?

Il faut le dire de manière claire, dans cette histoire, c’est la cause séparatiste qui avance, qui gagne des points sur le plan militaire, diplomatique et médiatique. La cause du Cameroun qu’on croyait acquise perd de plus en plus du terrain.

Et moi, de faire un TERRIBLE RAPPEL : L’Afrique Noire est née avec quatre Etats fédéraux qui ont eu la maladresse de supprimer la Fédération : l’Ethiopie, le Soudan, la Somalie et le Cameroun. Les 3 premiers ont connu des sécessions victorieuses, les seules d’ailleurs en Afrique.

Il se peut aussi que le Cameroun, dernier sur la liste, empreinte la même voie.

Source: lebledparle.com

(Visited 3 times, 1 visits today)