Avec 58,27 % des suffrages, Macky Sall a réussi son pari : éviter un deuxième tour qui aurait pu mal tourner, face une opposition coalisée. S’il arrive en tête dans la plupart des 14 régions du pays face à Idrissa Seck (20,50 %), Ousmane Sonko (15,67 %), Issa Sall (4,07%) et Madické Niang (1,48 %), le président sortant a parfois buté sur l’opposition dans certains bastions symboliques. Dans d’autres, il a en revanche écrasé ses concurrents

(Visited 25 times, 1 visits today)