Touba , Un statut sacré

La ville sainte de Touba, a été fondé en 1888 par le vénéré Cheikh Ahmadou Bamba. L’adoration de DIEU loin des tumultes est la raison principale de sa fondation.

La ville sainte de TOUBA est l’aboutissement d’un périple qui a duré 5 années entre Mbacké Cayor, Mbacké Baol et Darou Salâm, de 1883 à 1886.

Les déplacements fréquents du Cheikh étaient motivés par une volonté de fuir les foules qui affluaient vers lui pour se consacrer uniquement à l’adoration de DIEU et au service de son Maître le Prophète Mouhammad (Paix et salut sur lui).

La ville sainte de TOUBA est donc une récompense du SEIGNEUR à Cheikh Ahmadou Bamba pour sa ferveur et sa haute détermination dans la quête d’une terre de paix où vouer à DIEU un culte exclusif.

Après avoir baptisé cette ville de son nom si révélateur qu’est Touba qui signifie bonheur, félicité, le Cheikh a ajouté « DIEU l’a d’ailleurs préservée » Il n’a pas dit DIEU la préservera. Il a affirmé d’une façon très claire que DIEU l’a préservée. C’est donc un fait accompli, qui existe déjà.

Le Statut sacré de Touba ne fait aujourd’hui aucun doute dans l’esprit et le cœur des musulmans au Sénégal et de tout visiteur de quelque horizon qu’il puisse provenir.

Les fidèles ayant compris qu’aucune raison profane ou contingente n’est à la base de la fondation la ville, se sont alors rués pour venir s’installer comme lui dans cet espace propice à la quête de l’agrément de DIEU.

Cheikh Ahmadou Bamba dit à ce propos :

‘’Fais de ma demeure, la cité bénie de TOUBA, un sanctuaire de rédemption, une cité de droiture, une source de connaissance et un pôle de l’agrément de DIEU.’’

Les disciples avec leur arrivée massive à Touba, la ville est devenue un établissement humain qui suit la courbe d’évolution et de développement de la communauté mouride qui, aujourd’hui, a le privilège d’avoir créé la 2ème ville du Sénégal.

Il est important de savoir que ce qui fait affluer les populations vers Touba n’est rien d’autre qu’une réponse massive à l’appel lancé par le fondateur de la ville lui-même, Cheikh Ahmadou Bamba en l’occurrence.
Touba, une ville religieuse bâtit sur un titre foncier de près de 30 000 ha. Touba, une pleine propriété Cheikh Ahmadou Bamba ; Touba, une ville sous le contrôle et la supervision du Khalife Générale des Mourides.

Touba n’est ni une ville commerciale, ni une ville industrielle, encore moins une ville touristique ; Touba est une ville essentiellement religieuse malgré ses fonctions multiples.

(Visited 176 times, 1 visits today)

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *